parures



Foulard avec impression numérique sur soie d'un motif d'ailes de papillon

Boucles d'oreille en mousse synthétique découpée et argent 925

Détail d'une torque avec billes de résine et charbon dans des tuyaux de plastique

Collier avec plastique fondu, fil à broder argenté et argent 925

Collier en simili-cuir et argent 925

   Les parures de Julie Mansillon sont le résultat d'expérimentations sur des matériaux communs qu'elle souhaite métamorphoser. Elle les valorise en y incorporant comme base l'argent 925 et en utilisant parfois des pierres fines. Elle veut ainsi questionner les idées sur les valeurs, entre des matières dites nobles et des éléments destinés à la disparition, au rejet, qu'elle tente à sa façon de "réanimer". Elle reprend par exemple dans ces objets qui servent habituellement à la mise en valeur et qui sont liés à la notion de "précieux", des chutes de cuir, des écorces, des éléments plastiques issus de la vie quotidienne...
   Suite à l'écriture de son mémoire sur les animaux naturalisés dans l'art contemporain avec un intérêt porté nécessairement pour l'Œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique de Walter Benjamin, elle met en miroir la réification d'une dépouille animale dans un modèle d'exposition et le rechargement symbolique par un geste "rituel" de perles en résine fabriquées industriellement.
   Ainsi ses boucles d'oreille, bracelets, colliers, foulards… petites sculptures, accessibles à des publics qui peuvent être éloignés du monde de l'art, s'"exposent" de manière indépendante, disséminés hors de leur lieu de création, comme le pollen transporté par les insectes peut permettre la survie d'une espèce de fleur. Moyen étrange de diffusion, ils peuvent devenir un fil à tirer pour entrer dans un travail artistique, et de manière plus globale amener à porter un intérêt plus soutenu à la création artistique contemporaine.










contact : ecriremimosa@gmail.com

Tous les éléments de ce site sont
© Julie Mansillon.
Ne pas utiliser sans autorisation